Pénélope Bagieu : « La démarche doit être sincère »

Hier est apparue sur la toile une bande dessinée de Pénélope Bagieu visant à sensibiliser sur la pêche en eaux profondes et incitant à signer une pétition de l’association Bloom qui oeuvre pour la protection des océans et de la pêche artisanale. La jeune femme – auteur du blog Ma vie est tout à fait fascinante –  a donc délaissé, l’espace d’un instant, son héroïne Joséphine pour nos amis les poissons. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les internautes semblent avoir mordu à l’hameçon. En 24 heures, le nombre de signataires est passé de 27 000 à plus de 100 000. Entretien avec la dessinatrice.

Extrait de la bande dessinée de Pénélope Bagieu

Extrait de la bande dessinée de Pénélope Bagieu

Quand et comment est née l’idée d’un tel projet ?

J’ai découvert le travail de Claire Nouvian, fondatrice de l’association Bloom, à l’occasion d’une conférence TedX en mars dernier à Paris et, comme tout le monde dans la salle,  j’ai été transcendée par ce qu’elle disait (pour voir la vidéo). Je me suis alors demandé ce que je pouvais faire hormis donner un chèque à l’asso. Je sais dessiner, j’ai un blog pas mal suivi… Donc j’ai contacté Claire et je lui ai proposé ce projet de BD. Elle m’a laissé les clés comme je le souhaitais, de la réalisation à la mise en ligne jusqu’à la promotion…

Etiez-vous vous-même déjà sensible à la pêche en eaux profondes et à l’environnement ?

J’étais sensible à l’environnement comme tout le monde bien sûr. Ca a toujours été une condition de vote lors d’élections par exemple. Mais la pêcherie comme celle-ci en France, je ne connaissais pas du tout et ça m’a révolté.

Comment expliquez-vous un tel engouement en l’espace de 24h alors que jusqu’à maintenant la pétition n’avait recueilli que 27 000 signatures ?

Ici, il n’est pas question de politique. Si on est un être humain, on signe. Dès le départ, le message est pertinent mais il fallait que les gens se l’approprient et aient envie de le propager eux-mêmes. Internet et les réseaux sociaux ont fait le travail.

Aborder ce genre de sujets sérieux par l’humour est-il finalement la solution pour sensibiliser ?

J’ai effectué un travail de digestion plus que d’humour. Je ne connais pas plus que la plupart des gens les termes compliqués que l’on peut voir dans un rapport de cent pages. Donc j’ai essayé de décrypter, de rendre la chose plus simple et ludique sans forcément être marrante.

En quoi la bande dessinée est-elle un média capable de fédérer plus qu’un autre ?

Je ne dirai pas qu’elle fédère plus mais la BD permet de capter un public. Elle surprend, frappe l’inconscient, fait tourner la tête. Le dessin c’est digeste, c’est plaisant à regarder et ça peut amener un public plus large à s’intéresser à un sujet du coup.

Qu’est ce qui vous pousse à mettre votre talent au service d’une cause ?

La démarche doit être sincère, venir de moi. Si c’était une commande, ça se verrait. Il doit y avoir l’envie de passer un message. Sans cela, ça serait chiant.

Propos recueillis par Mathieu Perrichet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s