La déferlante électro C2C

Certes, mes origines nantaises n’y sont sans doute pas tout à fait étrangères. Toujours est-il que mon gros coup de coeur musical de cette rentrée n’est autre que le groupe électro ligérien C2C. Quatre garçons dans le vent qui ont envahi les médias en cette fin d’été avec la sortie de leur premier album Tetra (sorti le 3 septembre).

Fondé en 1998, le groupe C2C (Coup 2 Cross) n’est pas un nouveau venu dans le paysage musical français. Mais les quatre Djs nantais, quadruples champions du monde de turntablism, ont pris leur temps pour accoucher de leur premier bébé. Sans pour autant se tourner les pouces puisque deux d’entre eux – 20Syl et Greem- officient également au sein du groupe hip-hop jazz Hocus Pocus, tandis que les deux autres -Atom et Pfel- constituent le duo électro hip-hop Beat Torrent.

Energiques et pleins de fraîcheur

Au bout du compte, cela valait le coup de prendre son mal en patience. Après un extrait prometteur intitulé F.U.Y.A., sorti fin 2011, et un EP baptisé Down The Road en janvier 2012, leur album Tetra a atterri dans les bacs pile pour la rentrée. Résultat ? Quatorze morceaux énergiques et pleins de fraîcheur capables de faire oublier à mémé son déambulateur pour lever les mains en l’air. Avec cet opus, C2C dépoussière la French touch par des sons léchés mélangeant le hip-hop, la funk, le blues, la soul ou encore la pop au breakbeat.

Illustration de ce décloisonnement des genres, le quatuor a invité pour ce disque des artistes tels que Pigeon John, Gush, Jay-Jay Johanson… Ici, la monotonie n’a pas droit de cité et chaque titre -aussi différent soit-il- ressemble à une friandise qui, une fois en bouche, pétille pour le plus grand plaisir des papilles. Si l’enrobage reste plus ou moins le même, chaque chanson conserve une saveur bien particulière.

C2C à la Love Life Parade, Hôtel de Ville de Paris, 30 septembre 2012, ©Mathieu Perrichet

Grâce à une musique aboutie, entraînante et riche de nombreuses influences, les C2C sont en passe de s’imposer comme un groupe incontournable de la scène électro hexagonale. Nul doute que l’aventure de ces quatre virtuoses des platines ne fait que commencer. En attendant, le groupe jouera à domicile ce vendredi dans le cadre du festival Scopitone dans la cité des ducs pour une soirée eargasmic.

David Guetta n’a qu’à bien se tenir !

Mathieu Perrichet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s